aucun commentaire pour l'instant

Carême : Restons branchés !

Message de Carême de notre aumônier

Le Carême est une période chargée d’émotions qui font réfléchir. Quarante jours en compagnie de Jésus pour se laisser instruire sur ce qu’est la vie chrétienne. Ce temps fort revient tous les ans. Nous sommes cycliques, nous avons besoin de revenir sur le même terrain, non pas par nostalgie, mais bien pour voir si l’on a progressé ou pas.

Bien des activités sont proposées durant le Carême de cette année. Elles sont toutes le résultat de la prière, mais aussi de diverses consultations.  Elles peuvent nous aider à cheminer ensemble. Aller tout seul sur le terrain parfois aride de notre vie spirituelle, ce n’est pas très facile, voire dangereux. Ce n’est pas le moment (ce n’est jamais le moment) de jouer au fier guerrier valeureux qui peut tout, tout seul.  D’où une démarche communautaire et donc en Eglise.

Concrètement, le travail de carême peut être comparé avec l’usage de notre téléphone portable. Nous pouvons nous en servir pour communiquer à condition d’avoir installé la mise en réseau. Il faut aussi avoir les programmes pour télécharger les diverses applications. Dans notre vie chrétienne au premier correspond le baptême, la mise en connexion avec Dieu qui sauve. Les différents programmes correspondent à nos étapes de la vie chrétienne jusqu’à la confirmation, le mariage ou l’ordination et la vie consacrée.  Mais rien ne fonctionne si la batterie n’est pas chargée. Il faut du jus, de la puissance, de l’énergie !

Or, notre batterie spirituelle semble soumise à la même loi, elle peut faiblir jusqu’à se décharger totalement. Plus de signal, plus de communication, plus d’échange, plus de vie ! Guérir, c’est prévenir. C’est ce à quoi est destiné le carême, nous rappeler deux choses (parmi bien d’autres, sans doute) :

  • la nécessité de recharger nos batteries spirituelles au moyen de la prière, de la méditation, de l’échange, de l’offrande, et toujours de l’accueil de l’amour de Dieu en vérité dans nos vies. C’est ce que nous essayons de faire toutes les semaines en rechargeant notre batterie en nous branchant à la messe du dimanche. Ce que nous essayons de faire chaque jour de la semaine en vérifiant le niveau de notre « connectibilité » avec Dieu par la prière quotidienne.
  • la nécessité de nous couper de notre téléphone portable, là où ceci n’est pas vital pour notre vie spirituelle et relationnelle (bien de réseaux sociaux…) pour être disponible à l’essentiel qui se vit dans une relation bienveillante et paisible

Nous réussirons d’autant mieux dans le domaine spirituel, que nous agirons efficacement dans le domaine technique. En réalité, il y a une connexion entre les deux, et les interférences provenant de la technique peuvent devenir bien gênantes pour notre vie spirituelle in fine. Nous pouvons maitriser le temps et l’espace, la grâce de Dieu fera le reste, elle nous replongera dans la dimension spirituelle, où tout est vie, où tout est paix.

Restons branchés, et bon carême !

Père Rémy Kurowski, aumônier de la CCF de Hong Kong

Poster un commentaire