Aucun commentaire pour l'instant

Journées pastorales des Communautés Francophones dans le Monde

Les journées des Communautés Catholiques Francophones dans le Monde se sont déroulées tout début septembre, plus tôt cette année que ce qui se fait habituellement.

Outre Londres qui accueillait, une dizaine de CCF étaient réunies sous le soleil : Madrid, Barcelone, Francfort, Berlin, Munich, Zurich, Amsterdam, Moscou, Stockholm, Los Angeles, Tokyo et Hong Kong.

Comme chaque fois, le bon équilibre entre le thème (collaboration entre prêtres et laïcs) et l’immersion dans la situation locale permet de vivre l’universalité inscrite dans la particularité.

La première journée a été consacrée au thème : « prêtres et laïcs, travailler ensemble pour annoncer l’Evangile »

C’était une belle occasion de partager ce qui nous réunit : le Christ, l’Eglise dans sa diversité de pays et de cultures, l’appel à l’évangélisation, la vigilance dans chacun de nos états de vie (laïc, consacré, prêtre) à mettre en place une authentique vie fraternelle, le succès sous toutes les latitudes de certaines initiatives de mission (cf. Alpha).

Et une conviction en ressort : la collaboration heureuse entre prêtre et laïc peut souffrir de l’ignorance mutuelle qui conduit à une approche utilitariste de l’autre.

La deuxième journée a été consacrée à la découverte de la réalité locale de la communauté francophone de Londres et de la paroisse Notre-Dame de France.

La CCF de Londres dispose de moyens à première vue importants : église en propre, équipe étoffée et stable avec notamment 4 prêtres et 2 consacrées… mais leurs défis sont énormes : servir des francophones de France et d’Afrique avec des expériences ecclésiales / attentes diverses ; le nombre important des français à Londres ; un territoire très vaste.

Leur rayonnement est visible à travers deux initiatives qui ouvrent la CCF vers l’extérieur : d’une part, un centre d’accueil pour les réfugiés de toutes origines (écoute, premières nécessités, assistance sociale et psychologique, aide pour l’obtention de papiers ou d’allocations) et un projet de mission “West End Mission” avec évangélisation de rue pour drainer une population diverse vers l’église ouverte pour prière / visite / chant / musique / accueil jusqu’à tard (une fois par semaine).

Plusieurs occasions étaient offertes de découvrir la réalité de l’Eglise catholique en Angleterre et la manière dont elle entre en dialogue avec nos frères anglicans.

Comme les familles qui nous ont accueillis lors d’une soirée conviviale ont pu nous en témoigner, le pays se veut dans ses institutions et ses traditions un pays croyant : les religions ont une place légitime dans l’espace public, la Reine, elle-même très croyante, donne une allocution à la BBC qui est très inspirée de l’Evangile, les enfants peuvent dans les écoles publiques faire état de leur foi et cela est accueilli avec bienveillance et intérêt par l’enseignant…

En même temps, un sondage récemment paru montre plusieurs dynamiques à l’œuvre : le pays est devenu majoritairement “sans religion” mais les catholiques pratiquants, grâce notamment à une immigration forte, sont désormais plus nombreux que les anglicans.

Nous avons eu un beau témoignage d’un couple marqué par cette diversité : lui, prêtre anglican, responsable de la formation de séminaristes, elle, catholique.

Enfin, un moment fort : la participation aux vêpres chantées à Westminster dans une liturgie largement inspirée par la tradition catholique.

A la sortie de ces journées restent quelques idées fortes à développer :

  • Creuser la profondeur de nos vocations respectives pour bâtir une vie fraternelle entre prêtres et laïcs
  • Cultiver l’ouverture à l’Eglise locale qui nous accueille
  • Prendre conscience que les CCF sont une chance pour l’évangélisation des francophones se trouvant loin de chez eux.

Rendez-vous est pris pour Prague en octobre 2018 !

Père Rémy Kurowski et David Guillon

 

Poster un commentaire