aucun commentaire pour l'instant

Homélie du 1 décembre 2018 – Premier dimanche de l’Avent – Aujourd’hui je décide

Accueil de 4 enfants au fond de la chapelle.

Intro à la messe :

Aujourd’hui c’est une nouvelle année qui commence. C’est l’occasion de faire des vœux. Qu’est-ce que j’attends de l’année à venir. Faire ma première communion pour les uns, être baptisé, confirmé, faire ma profession de foi, pour d’autres, mariage en perspective, un nouvel engagement professionnel, déménagement…. J’ai déjà décidé des choses à faire et à vivre. Et pour le temps de l’avent je décide de quoi ?

Aujourd’hui c’est le premier jour de l’Avent. C’est le temps consacré au renouvellement de l’attente de la venue du Seigneur. « Nous attendons ta venue dans la Gloire » (anamnèse). C’est une attente active ; « vers toi Seigneur j’élève mon âme » (refrain du Psaume). Et dans l’évangile Jésus va nous rappeler (redressez-vous relevez la tête car votre rédemption approche. Rédemption veut dire la joie d’un bonheur impérissable. Qui ne voudrait pas l’accueillir.

Scrutins.

Homélie :

En début de cette nouvelle année, durant le temps de l’Avent je me prépare pour accueillir le Seigneur dans ma vie. Aujourd’hui la première étape : je m’y prépare en décidant de m’y préparer.

Aujourd’hui je décide de quoi? De quelque chose dont je peux décider. Car dans la vie, il y a des choses dont je ne décide pas.  Comme par exemple du temps qui passe.  Je peux éventuellement y mettre de mon énergie, de mes sentiments, de mon intelligence pour l’occuper. Mais le temps, je ne peux ni l’accélérer ni le retarder. Entre « je m’ennuie ! » et « c’est déjà fini ?» la différence est dans notre manière de percevoir le temps, mais nullement dans la durée.

Je peux donc décider de m’arrêter pour prendre du temps à réfléchir à ma vie, à méditer sur mes décisions, à approfondir ma foi. Si je suis ici en tant que chercheur de Dieu et de sa présence dans ma vie, je peux décider de me rapprocher de lui. Lui est toujours proche de moi, même si je peux parfois avoir le sentiment qu’il est loin, voire on ne sait pas où.

Je vous propose deux choses.

1° de façon un peu générale, mais très personnel. Aujourd’hui je décide de revoir mon « rêve américain ». Je décide de revoir mon rêve de devenir riche et le demeurer pour être heureux de cette façon-là en priorité. Je décide de revoir ce rêve si présent en Asie et partout ailleurs. Rêve sans Dieu ou alors Dieu pour béquille.

Je décide de revoir comment ce rêve est en contradiction fondamentale avec la foi chrétienne. Si je l’ai déjà perçu et essayé de le mettre en pratique, aujourd’hui je décide de poursuivre ce travail de refondation de ma vie. Je décide de la refondation de ma vie à partir de l’Evangile et non pas d’un rêve américain, chinois ou autre. La foi m’invite à être dans le réel tel que Dieu le voit, et certains rêves y mènent, alors que d’autres pas.

2° de façon très concrète et tjrs très personnelle, aujourd’hui je décide peut-être d’approfondir ma foi en lui aussi d’une autre manière. De le faire au moyen de la préparation concrète de Noël durant le temps de l’Avent.  Participer à des actions caritatives, préparer Noël en famille en suivant le calendrier qui donne pour chaque jour  une prière et une action à mener. Préparer mon âme en nettoyant ma conscience pour la revigorer dans le pardon donné et reçu.


Le rite au quel je me soumets alors dans ma vie quotidienne et communautaire pour faire tout cela me permet de me rapprocher de Dieu et ainsi de moi-même. C’est Dieu qui m’aide à savoir qui suis-je et ce que je peux vouloir de bon. Je décide donc de vivre ce temps de l’Avent de façon la plus bénéfique pour moi.

Je peux augmenter le temps de méditation personnelle à partir de la lecture de la Bible. Je peux décider d’entrer dans une église ouverte lorsque je suis à côté en attendant un rendez-vous. Je peux décider de venir à la messe tous les dimanches où samedis comme ce soir pour me préparer aux fêtes de Noël. 

Et pour résumer ces deux propositions, aujourd’hui je décide de quelque chose qui me permettra d’accueillir plus personnellement, plus honnêtement, plus en profondeur et en vérité ce Seigneur qui vient.

Les conséquences :

Certes, tout cela suppose que je réorganise mes priorités. Du temps, il y en a suffisamment, il suffit de voir combien nous en gaspillons à des choses futiles. C’est pour tout cela que ce temps de l’Avent nous est proposé.  On est bien loin de cadeaux que le Père Noël à peut dispenser moyennant le commandes faites par on ne sait qui. Là il s’agit d’une commande que l’Église fait à chacun d’entre nous afin de pouvoir entrer dans cette préparation pour vivre les fêtes de Noël. 

Aujourd’hui donc je décide d’aller plus en profondeur dans ma vie. Le temps de l’Avent me le permet, le temps de l’Avent m’y invite.  Aujourd’hui je décide, je décide de vivre déjà cette messe de façon recueillie, mais joyeuse pour être déjà un peu dans le bonheur des fêtes de Noël, comme font les sportifs qui se préparent afin de savourer à la joie de la victoire. Et nous serons tous des gagnants. AMEN

Poster un commentaire