aucun commentaire pour l'instant

Homélie du 2020 juin 21 – Messe de Confirmation

Chers confirmands, Chers amis,

Nous sommes réunis aujourd’hui pour un grand événement, grand dans la signification, mais au moyen de gestes tout simples.

Comment la confirmation s’inscrit-elle  dans l’ensemble de la vie chrétienne ? 

Aujourd’hui  les lectures nous alimentent  à leurs façons. Pas un mot sur l’Esprit Saint, mais leur sens se fait comprendre à la lumière de la présence de l’Esprit de Dieu. Ni Jérémie, ni Jésus, ni saint Paul, aucun d’eux  n’aurait jamais pu tenir sans Lui dans une fidélité face aux persécutions, face à des injustices pareilles.

La confirmation est un de trois sacrements d’initiation chrétienne. Elle arrive dans la dynamique de la formation à la conscience chrétienne.

Soit dans les cadres de l’aumônerie de jeunes, soit de préparation au sacrement de mariage, ou encore de parcours Alpha ou autrement. Vous l’avez exprimée dans la lettre écrite à cette occasion pour dire comment vous vous situez dans votre vie personnelle.

Je me permets de lire des passages d’une d’entre elles. Lecture…..

Comment la confirmation nous  enracine-t- elle donc dans la vie chrétienne ?

Le jour du dernier repas avec ses disciples, Jésus a fait son (le) testament. Il leur a légué trois choses essentielles : le commandement d’amour,   sa présence eucharistique et son Esprit. 

Aimez vous les uns les autres comme je vous ai aimé, résume tout l’enseignement de Jésus. C’était dans les paroles, mais aussi par les miracles de diverses guérisons physiques et spirituelles,  et finalement dans l’offrande de sa vie.

Dans l’eucharistie se concentre  la rencontre entre son amour et notre amour. Nous nous nourrissons de son amour pour enrichir, voire transformer le nôtre pour que nous puissions être capables de dire merci à Dieu pour tous les bienfaits qu’il nous donne et qui font que notre vie à un sens qui nous épanouit vraiment.

Et le Christ a aussi donné son esprit en nous assurant de pouvoir faire des choses plus grandes encore, même plus grandes que ce qu’il avait fait. Comment comprendre cela? Est-ce à dire que nous allons dépasser Jésus lui-même dans ce qu’il faisait ?

Une chose est sûre, par l’Esprit Saint nous sommes capables de porter le Christ dans sa parole et dans son corps aux extrémités de la terre. Ce que Jésus n’aurait jamais pu faire de son vivant, nous pouvons le faire. Il est présent dans sa parole annoncée et dans chaque messe célébrée.

Mais on aurait pu se contenter de moyens de communication moderne pour porter les paroles du Christ et par Zoom participer à la messe pour le bien personnel de notre besoin spirituel.

Sûrement, si Jésus avait vécu à notre époque, il aurait utilisé les moyens de communication moderne en téléphonant à Marthe et Marie pour prendre des nouvelles de Lazare malade.

Mais aurait-il le jeudi saint appelé Pierre, Jacques, Jean et tous les autres par téléphone en leur disant

“Ecoutez les gars, je suis coincé à plus de 20 kilomètres, alors que pour la dernière fois j’ai voulu vous voir personnellement, mais à cause de la panne d’oreiller c’est trop tard pour venir. Donc je vous appelle à distance. Voilà le message que j’ai à vous faire parvenir. D’autant plus que je ne peux pas remettre cela à plus tard, car quand je prévois quelque chose je m’y tiens”?

Sûrement pas, car nous sommes d’une religion incarnée et les événements essentiels de notre vie nous devons les vivre en direct. Dans la culture française on a capté quelque chose de cela on accordant une place importante à la convivialité autour de la table.

l’Esprit Saint est ce don gratuit de Dieu pour notre vie, pour la vie  de tous les jours.

Il a déjà été donné dans le baptême pour notre sanctification personnelle, pour notre croissance spirituelle qui accompagne la croissance humaine.

Dans la confirmation, l’Esprit Saint est donné pour notre épanouissement personnel auprès des autres. C’est comme une fleur qui s’épanouit pour porter du fruit.

Nous sommes environnés du monde visible et du monde invisible. Le visible on croit le connaître tant soit peu, mais on avance toujours. Pour ce qui est de l’invisible, c’est comme pour le malvoyant, loin d’être clair et rassurant.

Des esprits qui peuplent le monde invisible, il y en a pleins, de bons, de moins bons, ça grouille à tous les coins de nos sensibilités qui n’attendent qu’à se faire séduire. Il y a à boire et à manger là-dedans. Comment s’y retrouver alors ?

La foi chrétienne nous propose de nous y retrouver par l’Esprit Saint. Cet  Esprit est venu du Dieu d’amour pour nous remplir du sien. Il le fait pour que notre amour de nous mêmes et du monde visible dans lequel nous vivons soit enrichi par le sien. Enrichi et transformé en le sien. C’est pour notre bonheur dès maintenant en voyant plus clair d’abord et pour voir nettement plus tard. C’est un cadeau, et un cadeau ça ne se refuse pas.

l’Esprit Saint nous aide à vivre dans les deux mondes à la fois. Il nous aide et rassure, il est calme comme une mer d’huile et pétillant comme un champagne ou le feu d’artifice. Il est cette tâche d’huile que vous les confirmands allez recevoir pour qu’il vous imprègne de sa présence. Il donne du courage dans l’annonce de ce Christ qui nous a légué son amour, sa manière de le célébrer et sa manière d’en vivre dans nos vies. Amen